Sadomasochisme : Quand la douleur devient une source de plaisir

Des menottes, des cordes, des fouets…constituent des accessoires du sadomasochisme, une pratique sexuelle qui consiste à éprouver du plaisir dans la douleur physique et morale. Cela peut paraître bizarre et effrayant, mais certaines personnes en ont besoin pour avoir une vie sexuelle épanouie. On vous dit tout sur cette pratique sexuelle taboue.

 

Qu’est-ce que c’est ?

Le sadomasochisme est une combinaison du mot ‘’sadique’’ et ‘’masochiste’’. C’est une sorte de jeu de rôle érotique dans le lequel les deux partenaires consentants, trouvent leurs plaisirs mutuels à travers des coups, des actes humiliants et des violences verbales.

Le dominant et le dominé

La personne qui dirige les séances et donne des coups en utilisant les accessoires s’appelle le dominant ou le sadique, tandis que le masochiste est celui ou celle qui reçoit les coups

Fixer des limites

Certaines pratiques sadomasochistes sont d’une violence extrême, et peuvent entraîner des blessures. Pour la sécurité de la personne dominée, des limites doivent être établies. Le safeword est un mot utilisé par la personne qui se soumet, pour signifier qu’elle a atteint sa limite pour supporter la douleur. Dès que le mot est employé, la personne sadique arrête aussitôt le jeu.

L’utilisation des accessoires

Les accessoires sont indispensables pour les séances de sadomasochisme. Ils interviennent non seulement dans les différents scénarios érotiques, mais permettent aussi d’exciter son partenaire et de lui faire découvrir son corps dans les moindres détails. Les accessoires coûtent un peu cher, donc certaines personnes utilisent les objets du quotidien tels que la ceinture, le foulard…

Liberté ou perversité ?

Pendant longtemps, le sadomasochisme était considéré comme un acte déviant, pervers et immoral, réservé uniquement au milieu de la prostitution. Mais de nos jours, de plus en plus de couples font recours à des pratiques sadomasochistes, pour explorer leur sexualité, casser la routine habituelle, réaliser des fantasmes et découvrir de nouvelles sensations.